Les ventouses

Historique

L’emploi des ventouses date de plus de 5.000 ans. Leur effet est resté le même ; seuls les flacons et la technique ont évolué au cours de ces nombreuses années. On retrouve l’emploi des flacons de succion dans la médecine de tout peuple « primitif », ainsi que dans les civilisations les plus anciennes. On a retrouvé des descriptions sur l’art de l’emploi des ventouses dans les anciens traités médicaux chinois, hindous et égyptiens. Le médecin grec, Hippocrate (400 ans av. J-C), considéré comme le « Père de la Médecine », connaissait également très bien cette méthode.

L’histoire de la médecine confirme que les ventouses ont été utilisées avec succès jusqu’à la première moitié du XIXe siècle, non seulement en pratique privée mais aussi dans les hôpitaux. Mais, au cours du XIXe siècle, de grandes découvertes ont eu des répercussions fondamentales pour la médecine. Une industrie chimique s’est rapidement développée et, suite à ce développement, des médicaments chimiques ont été introduits dans la médecine.

Définition et objectifs thérapeutiques

Thomas Foy - Medecine Chinoise Traditionnelle - Coubert 77170 - Massages - Cupping - Ventouses

La pose des ventouses se réfère à toute méthode de traitement naturel dans laquelle on utilise des flacons de succion dans un but thérapeutique.

La pose de ventouses est l’une des méthodes thérapeutiques traditionnelles qui n’utilise pas de médicaments, mais constitue néanmoins une arme utile dans le combat contre de nombreux symptômes ou maladies. Utilisée à bon escient, la méthode est sûre et ne comporte pas d’effets secondaires. Ses résultats sont souvent rapides et impressionnants, car le corps réagit en quelques heures à la pose de ventouses sur les sites appropriés.

Le but de l’emploi de ventouses est de renforcer ou d’activer les potentiels d’auto-guérison du corps, quand ils n’agissent pas spontanément par eux-mêmes. Les ventouses stimulent et potentialisent les possibilités dont le corps est doté par la nature pour résister à la maladie.

Effets et connexions

La pose des ventouses à deux composantes :

  • Thérapie segmentaire : la localisation de la pose est essentielle :
  • Thérapie régulatrice : une extravasation (c’est-à-dire du liquide qui sort des vaisseaux sanguins) constitue des stimuli.

Ces deux composantes n’agissent que sur la source d’une maladie quelconque, mais non sur les fonctions corporelles et tissulaires normales.

L’effet essentiel des ventouses est le reréglage et donc également la régulation des fonctions corporelles perturbées, ainsi que le soulagement des douleurs et contractures, l’amélioration de la circulation sanguine et la diminution de l’inflammation.

En appliquant localement des flacons de succion, on engendre une extravasation et, en conséquence, des hématomes (bleus) qui induisent une forte irritation. Cette irritation active les pouvoir de guérison du corps, tant localisés que généralisés, et a donc un effet anti-inflammatoire qui, à son tour, favorise une récupération rapide de toute maladie qui comporte une inflammation (comme une pneumonie).

Le processus de régulation des fonctions corporelles élimine les blocages qui peuvent avoir été induits par un trouble focalisé ou une consommation excessive de médicaments chimiques, qui contrecarrent les processus naturels de l’organisme, induisant une maladie. Il n’est pas rare que la pose de ventouses, en éliminant le blocage de la régulation, fasse émerger d’autres troubles, qui indiquent finalement la localisation de l’affection réellement en cause.

En stimulant la circulation, les ventouses ont pour but de dilater les vaisseaux sanguins. Augmenter le débit sanguin sur les sites de pose renforce le métabolisme et accélère l’élimination des substances responsables de douleurs et de crampes.

– Technique des ventouses de H. Piotrowski-Manz –