Yin et Yang en cuisine

L'harmonie dans l'assiette

La diététique chinoise est l’une des branches de la médecine traditionnelle chinoise, aux côtés de l'acupuncture, la pharmacopée et le massage Tui Na. Des exercices physiques comme le Qi Gong ou le Tai-chi Chuan font partie de la culture chinoise et sont pratiqués en complément de la médecine. Née il y a plus de 2000 ans, la médecine traditionnelle chinoise se base sur une vision de l’univers où toute chose recèle deux principes indissociables et complémentaires : le Yin et le Yang. « Manifestation du Qi qui baigne l’Univers, le Yin et le Yang se définissent réciproquement et coexistent dans une relation dynamique et interdépendante »1. Ainsi, la nuit appartient au Yin et le jour appartient au Yang, le bas appartient au Yin tandis que le haut appartient au Yang, la lenteur appartient au Yin, la rapidité au Yang, etc. En Chine, cette conception du monde s’applique aussi aux aliments.