La Médecine Chinoise, le Poumon et l’automne

L’automne en médecine chinoise correspond à l’organe poumon

Le poumon est associé au nez, sinus, gorge, larynx et la trachée. Une faiblesse du poumon rend le corps vulnérable aux changements climatiques permettant ainsi la manifestation de: bronchite, sinusite. rhume, toux, maux de gorge et fatigue. De plus, la sécheresse est l’influence climatique correspondant à l’automne. La qualité et l’éclat de la peau dépend de l’énergie du poumon. Un épiderme sec, rugueux des affections cutanées tel que l’eczéma ou encore l’asthme et les allergies traduisent une déficience énergétique du poumon.